Archives par mot-clé : Congrès du Caire

RÉINTERPRÉTER LES ARCHIVES MUSICALES

Comme nous l’avions détaillé dans un précédent billet, la BNF, en partenariat avec l’émirat d’Abou Dhabi et sous la direction scientifique de l’ethnomusicologue Jean Lambert, ont récemment publié l’intégralité des enregistrements du mythique Congrès de musique arabe du Caire de 1932, en un coffret de dix-huit CD accompagnés d’un livret de 250 pages.

Après une présentation de ce coffret par Jean Lambert, Chérif Khaznadar (président de la Maison des Cultures du Monde), et Pascal Cordereix, directeur du services des documents sonores à la BNF, le chanteur syrien Hamam Khairy accompagné de trois musiciens(oud, qanûn et contrebasse) ont proposé une réinterprétation contemporaine de ces musiques anciennes. De quoi nous  convaincre entièrement que le souci de perpétuation de répertoires et de pratiques musicales est indissociable des campagnes de numérisation…mais pas seulement ! Reste leur réappropriation et leur diffusion en livre, en ligne, en scène.

Image de Une : captation d’une archive photographique du Congrès du Caire diffusée par Chérif Khaznadar pendant sa présentation (à 10’40)

Enregistrements du Congrès du Caire (1932)

115162107

La BNF, en partenariat avec l’émirat d’Abou Dhabi et sous la direction scientifique de l’ethnomusicologue Jean Lambert, viennent de publier l’intégralité des enregistrements du mythique Congrès de musique arabe du Caire de 1932, en un coffret de dix-huit CD accompagnés d’un livret de 250 pages. Un important travail de restauration, mené par Luc Verrier (expert en numérisation et préservation numérique des documents audiovisuel) a été nécessaire pour rendre publiques ces archives sonores issues d’un des premiers forums d’envergure internationale consacré aux musiques non-européennes. Le Congrès du Caire, commandé par le Roi Fouad et le gouvernement égyptien dès 1929, visait à réunir les plus grands compositeurs et musiciens du monde islamique autour d’un projet de système modal unique qui serait reconnu par toutes les musiques arabes.  Premier congrès musicologique rassemblant des spécialistes et artistes des mondes arabes et européens, il s’agit aussi d’un des premiers rendez-vous internationaux destiné à collecter, enregistrer et archiver des interprétations de référence des musiques traditionnelles du Maghreb et du Proche-Orient. Le Congrès du Caire joua enfin un rôle majeur dans l’invention des contours identitaire d’une “musique arabe”.

Lire l’article de Jean Lambert : “Retour sur le Congrès de Musique Arabe du Caire de 1932. Identité, diversité, acculturation : les prémisses d’une mondialisation“. Actes du Congrès des Musiques dans le Monde de l’Islam, Assilah, 8-13 Août 2007.

Crédit illustration : image de couverture du vinyle édité par les archives sonores de la Phonothèque Nationale (BNF) avec le concours de l’Institut du Monde Arabe en 1988.