LA CHANSON DE MEDHI

Jacques Mayoud, co-président du CMTRA, retrace la trajectoire d’une chanson au démarrage de laquelle il a participé il y a plus de 40 ans. Partie de la pratique des chansons traditionnelles dites "à répondre" en région lyonnaise, la chanson s'est retrouvée samplée en 2020 par un chanteur de rap marseillais. L’occasion de revenir sur les valeurs d’éducation populaire et d’action sociale auxquelles le mouvement Folk des années 1970-1980 était lié et sur le rôle important que sa mère, Renée Mayoud, a tenu dans le secteur de la pédagogie musicale et de la chanson jeune-public.

Continuer la lecture de LA CHANSON DE MEDHI

Podcasts Contretemps

On aime et on en parle ! Vous l’avez peut-être déjà vu passer, le superbe podcast  « Contretemps » de la FAMDT.

Cette fois ci, le son du mois n’est pas basé sur une archive mais met en lumière le podcast de Péroline Barbet, chargée de recherche ethnomusicologique pour le CMTRA pendant 9 ans, qui est aujourd’hui réalisatrice sonore et chercheuse indépendante.

Continuer la lecture de Podcasts Contretemps

“Là-Haut sur la montagne”

En décembre dernier, le CMTRA animait un atelier d’écriture à l’Université de Saint-Étienne, dans le cours de méthodologie d’Anne Damon-Guillot "Sources orales et archives sonores". Une petite dizaine d’étudiant.es en Master de musicologie s’est prêtée au jeu de la valorisation d'une ou plusieurs archives sonores issues des fonds déposés au CMTRA. Cette fiche de répertoire vous est proposée par Mathilde Fauvet et Mathis Maier qui se sont penchés sur l'analyse d'une pastourelle. 
Continuer la lecture de “Là-Haut sur la montagne”

LA BELLE QUI FAIT LA MORTE

En fouillant dans les archives de la Base Interrégionale du Patrimoine Oral on croise beaucoup d’histoires sordides ! Avec l’AMTA, notre homologue auvergnat, nous vous en avions présenté quelques unes dans un dossier sur les « Grandes complaintes traditionnelles ». A l’écoute de ces chansons, on est surpris.e par la violence de certains crimes contés, parfois sur des petits airs guillerets. Même si ces histoires nous paraissent alambiquées, presque surréalistes, elles disent beaucoup des craintes de nos sociétés. Loin des écrans de télévision, de smartphone, de cinéma, les faits divers et autres sombres récits, se sont longtemps transmis oralement, pour jouer avec les peurs très certainement, mais aussi, peut-être, pour mettre en garde contre les prédateurs. Le répertoire traditionnel (les chansons, les contes…) aborde d’une manière très frontale des sujets d’une grande gravité, sûrement plus systématiquement que notre culture populaire contemporaine. Le viol, l’inceste, les féminicides, sont notamment au cœur de ce répertoire qui résonne avec notre actualité. 

Continuer la lecture de LA BELLE QUI FAIT LA MORTE

Le carnet du CMTRA

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search