Archives par mot-clé : archives

Un musée virtuel pour les archives de la SACEM

La SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique) vient de publier son musée virtuel. La société y met à disposition une sélection de ses immenses archives, conservées depuis le milieu du XIXe siècle. Ici, peu d’archives sonores, mais une multitude de documents papiers, examens d’entrées, correspondances, partitions et photos d’identités des sociétaires, célèbres ou de l’ombre, qui permettent en filigrane de lire l’histoire contemporaine de la création musicale en France. Continuer la lecture de Un musée virtuel pour les archives de la SACEM

Bretania, portail du patrimoine breton

La Bretagne a désormais son portail régional du patrimoine vivant.
Gérée par l’association Bretagne Culture Diversité/Sevenadurioù, la plateforme Bretania dresse un portrait de la Bretagne historique à travers la mise en ligne de ressources sonores, d’archives audiovisuelles, d’inventaires patrimoniaux, d’archives de presse,  de fonds iconographiques, de bulletins de sociétés savantes… Pas moins de 350 000 documents numérisés sont désormais en accès libre.

Bretagne Culture Diversité/Sevenadurioù, l’association à l’initiative du projet, a pour objectif principal de promouvoir et valoriser la diversité du patrimoine culturel des cinq départements bretons, de vulgariser les savoirs locaux, de diffuser le matériau scientifique propre au terrain régional. Elle se donne pour mission la mise en réseau des acteurs de ce patrimoine et l’accompagnement de leurs projets.

Concernant les contributeurs au projet Bretania, les profils sont variés. On compte parmi eux : divers organismes de presses, bibliothèques, acteurs des archives, universitaires (notamment le laboratoire CRBC, Brest), le musée Cartolis (spécialisé dans les cartes postales), la cinémathèque de Bretagne, L’association Kreizen Dafar (KDSK, valorisant la littérature en langue bretonne), Glad (la base de donnée du service de l’inventaire du patrimoine régional), Radiobreizh.bzh (assurant la sauvegarde et la diffusion des émissions produites en langue bretonne), l’IDEMEC (l’institut a permis la diffusion du, très riche, fonds collecté par C. Marcel-Dubois et F. Falc’hun issu d’une enquête pour l’ancien musée des ATP en 1939). Concernant spécifiquement le champ des musiques et danses traditionnelles, nos amis de Dastum, le CMT breton, détiennent 8 000 heures de son, 40 000 images, 3 000 affiches de fest-noz et concerts accessibles en ligne.

Voici un extrait de chanson en langue bretonne tirée d’une émission radio disponible intégralement sur le portail de Radiobreizh.bzh et référencée sur Bretania.
Le lien vers l’émission : « ABADENN KREIZ MINTIN – PENNAD SKIGNET D’AR 02.06.2015« 

S’appuyant donc sur un premier réseau d’une dizaine de contributeurs, le portail a pour objectif d’évoluer vers toujours plus de collaborations en allant à la rencontre des détenteurs d’archives sonores. La mise en ligne de ces fonds permet une plus grande visibilité, et celle ci, plus que régionale, s’étend à un niveau national (via une visibilité sur le portail Gallica) et européen (l’accès aux fonds est possible depuis le portail d’Europeana Sounds). Plus qu’un simple moteur de recherche, c’est un véritable projet de valorisation qui est entrepris grâce à la participation d’universitaires, d’auteurs et spécialistes, à la création d’un contenu  éditorial (dossiers thématiques, cartes interactives, frises chronologiques, vidéos…) basé sur les ressources du portail.

 

Conférence : Archive(s) et constitution d’archive(s)

Le lundi 11 avril 2016, à Paris, l’Institut des mondes africains (IMAF), en partenariat avec le groupement universitaire L’HeSam, organisent une conférence intitulée « Archive(s) et constitution d’archive(s) ; perspectives historiques et anthropologiques. »

De 9h30 à 18h30, 11 intervenants chercheurs se succéderont pour présenter leurs travaux autour des enjeux de la constitution, la conservation et l’exploitation des archives. De quoi alimenter les réflexions du réseau rhônalpin dédié aux archives sonores, où la question du traitement et de la mise en accès des fonds sonores est une problématique cardinale.

CONSULTEZ LE PROGRAMME COMPLET ICI

11 AVRIL 2016
Columbia Global Centers, Reid Hall
4 rue de Chevreuse
75006 Paris

Visuel : Florent Bodart

“Le Mont Pilat”

La chanson du Mont Pilat est un hymne dédié aux beautés paysagères et environnementales de ce Parc Naturel Régional du département de la Loire. Elle est ici interprétée par Louis Ericher, Josette et Yvonne Chavas, accompagnés par une salle de spectateurs réunis par l’association « Visages de notre Pilat« , dans la commune de Pélussin. L’enregistrement a été réalisé le 27 novembre 1982 par Jacques Bardot.

« De Pilat il faut que je chante
Toute la sauvage beauté
La ferme, les rochers, les sentes,
Les bois, le ruisseau tant coté »

La chanson fait notamment référence au Gier, fine rivière durant l’été, abondant cours d’eau l’hiver qui depuis l’Antiquité abreuve cette vallée historiquement industrieuse, l’une des premières de France. Encadré par les exploitations minières stéphanoises, les industries métallurgiques givordines et les verreries de Rive-de-Gier, le Pilat du milieu du XXe siècle est à l’image des cantons qui le bordent au nord : un territoire à la fois rural et urbain où se côtoient pêle-mêle agriculture, forges, vignes, mines, élevages, verreries, fruits, moulinage, tissage de la soie, artisanat, industrie lourde…

« L’industrie sait lui rendre hommage
Et le traite à l’égal d’un roi,
Car sans lui beaucoup de rouages
Seraient immobiles et sans voix.« 

En cette soirée de novembre 1982, Jacques Bardot s’est glissé parmi les spectateurs du Visage de notre Pilat pour venir y collecter des chants et des mélodies qui font résonner l’histoire locale de ces terres que l’on raconte peu : chansons de Mai, chant de Saint-Martin, chants de carnaval, chants de Joute… Nous aurons l’occasion de revenir dans ce carnet vers ce répertoire aux multiples visages glané par Jacques Bardot. Multi-instrumentiste, membre fondateur de la fameuse Bamboche, il a en effet rassemblé l’une des plus importantes collections sonores sur les  musiques traditionnelles, chants en francoprovençal, airs de joutes, fanfares et fêtes locales du département de la Loire. Ce fonds, déposé au CMTRA, est en cours de catalogage sur le portail rhônalpin du Patrimoine Oral.

Pour écouter d’autres enregistrements de cette soirée à Pélussin, consultez l’enquête complète sur notre base de données !

VisuelVue sur la Vallée de Véranne depuis le Mont Pilat
Photo réalisée par Christophe SZYMCZAK – Flickr.com.

RÉINTERPRÉTER LES ARCHIVES MUSICALES

Comme nous l’avions détaillé dans un précédent billet, la BNF, en partenariat avec l’émirat d’Abou Dhabi et sous la direction scientifique de l’ethnomusicologue Jean Lambert, ont récemment publié l’intégralité des enregistrements du mythique Congrès de musique arabe du Caire de 1932, en un coffret de dix-huit CD accompagnés d’un livret de 250 pages.

Après une présentation de ce coffret par Jean Lambert, Chérif Khaznadar (président de la Maison des Cultures du Monde), et Pascal Cordereix, directeur du services des documents sonores à la BNF, le chanteur syrien Hamam Khairy accompagné de trois musiciens(oud, qanûn et contrebasse) ont proposé une réinterprétation contemporaine de ces musiques anciennes. De quoi nous  convaincre entièrement que le souci de perpétuation de répertoires et de pratiques musicales est indissociable des campagnes de numérisation…mais pas seulement ! Reste leur réappropriation et leur diffusion en livre, en ligne, en scène.

Image de Une : captation d’une archive photographique du Congrès du Caire diffusée par Chérif Khaznadar pendant sa présentation (à 10’40)