Archives de catégorie : Un documentaire

Comment l’Auvergne a fait danser Paris

Quel est le point commun entre la cabrette auvergnate, l’accordéon italien et les bals musette de Bastille ? La réponse en un nom : Antonin Bouscatel, un illustre cabretaïre originaire du Cantal qui avec ses amis musiciens de la communauté auvergnate du Paris des premières heures du XXe siècle, va durablement marquer l’histoire de la vie nocturne et de la scène musicale de la capitale.

Ecouter en ligne le documentaire sonore

C’est cette histoire qu’a entrepris de nous raconter l’auteure d’un documentaire sonore de 53 minutes, diffusé par  « La Fabrique de l’Histoire » sur France Culture et consultable en podcast. Péroline Barbet, les auteurs de ce carnet la connaissent bien : réalisatrice et archiviste sonore, elle a été responsable de la conservation et de la valorisation du centre de ressources du CMTRA pendant près de 10 ans. Elle a réunit ici un très riche matériel documentaire fait d’archives sonores et manuscrites, de recherches bibliographiques pointilleuses et d’entretiens récents. Parmi ces témoignages nous retrouvons ainsi la voix d’Eric Montbel, l’un des fondateurs du CMTRA en 1991, collecteur-musicien, spécialiste de la cornemuse à miroir du Limousin.

Se dessine donc entre les lignes de vie de ce fameux “Bousca” une vie culturelle parisienne tanguant entre expansion urbaine et immigrations rurales. La capitale des musiques du monde commence peut-être ici, avec l’invention de métissages culturels alors inédits. Lorsque la cabrette de Bousca rencontra l’accordéon des italiens, ce que nul musicien n’avait fait avant lui, ainsi que les banjos et les rythmes tziganes, s’esquissait alors la naissance de ce qui nous apparaît aujourd’hui comme ce que la France compte de plus “traditionnel” : le bal musette.

Pour aller plus loin…
Voir le livre d’André Ricros et Eric Montbel publié par l’AMTA, 2015 :
Bouscatel – Le Roman d’un Cabretaïre

Image de une : « Bal des trois colonnes au 51 rue de Lappe », collection personnelle André Ricros.

Arménie(s) musicales

Le documentaire sonore « Arménie(s) musicales » réalisé par Olivier Minot et le CMTRA dans le cadre de l’Escale Sonore du jeudi 3 décembre 2015 est en ligne !

Un documentaire de Laura Jouve-Villard et Olivier Minot
Collectages: Yael Epstein, Laura Jouve-Villard
Avec les témoignages et musiques de Jean Berberian
Alice Bodourian, Levon Chatikyan, l’Ensemble Spitak (Kevork Chekherdemian, Miran Gazarian et Karen Ghahramanian), Haïg Sarikouyoumdjian et Meri Vardanyan.
Visuel : www.maidachavak.com
Durée : 13min25
Production: CMTRA // 2015