Archives de catégorie : Veille

Former aux collectes de mémoire

Vendredi 18 mars 2016 / 9h30-17h00
Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris
Entrée libre sur inscription par mail à claire.scopsi@lecnam.net

CONSULTER LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA FORMATION

Constituer un réseau d’échange, de réflexion sur les méthodes des collectes de mémoires

Le 10 avril 2014 le projet Mediatore della Memoria, financé par la région Emilie Romagne, a permis d’organiser une première journée d ‘étude consacrée à une rencontre entre chercheurs et associations français et italiens, afin de partager et comparer les expériences et les méthodes de collectes de témoignages oraux. Les textes des deux conférences introductives sont publiés dans le numéro 41 du Bulletin de l’AFAS http://afas.revues.org/2936. Cette première expérience a confirmé la richesse d’une confrontation des expériences françaises et étrangères et la présence d’un public varié d’étudiants, historiens, associations, archivistes ou documentalistes audiovisuels, a montré la pertinence d’une approche plurielle ouverte aux milieux académiques institutionnels et associatifs.

La collaboration se poursuit dans le cadre du projet « Passerelle de Mémoires » qui bénéficie d’un financement de la région Ile-de-France pour la réalisation d’une plateforme web de formation en ligne, destinée aux associations porteuses de projets de mémoire http://passerelle.hypotheses.org/.

Cette seconde session a pour thème « former aux témoignages oraux et collectes de mémoire ». Nous souhaitons y faire le point sur les compétences et méthodes des acteurs des projets de mémoire, en questionnant les programmes des formations universitaires diplômantes, des stages de formation continue et des guides méthodologiques.

En septembre 2015, l’université Paris Est Créteil Val de Marne annonce l’ouverture d’un  Master « Histoire Publique ». Au même moment l’université de Modène et Reggio Emilia annonce l’ouverture du premier Master d’Histoire publique italien. Il nous semble important de profiter de cette occasion pour comparer les deux approches et d’évoquer comment les historiens des deux pays répondent à la demande sociale et médiatique de mémoire. Nous ferons ensuite le point sur les formations destinées aux enseignants, associations et particuliers en Belgique, Italie et France : quelles compétences transférer pour favoriser la collaboration entre les citoyens et les professionnels de la mémoire et du patrimoine ? Quels sont les enjeux d’une transmission éducative auprès des jeunes ?

“Élaboration” des archives sonores à la phonothèque des ATP

La prochaine séance du cycle de conférences SAHIEF – Sources, Archives et Histoire Institutionnelle de lEthnomusicologie de la France – conçu par par Daniel Fabre et proposé par Marie-Barbara Le Gonidec et François Gasnault, aura lieu le jeudi 18 février 2016, de 9h à 12h, salle 9 (2e étage), à l‘EHESS, 105 bd Raspail, 75006.

Le centre de ressources (Phonothèque) et de recherches en ethnomusicologie de la France sous la double autorité de Claudie Marcel-Dubois et de Maguy Pichonnet-Andral (années 1960 – années 1980)

Intervenants : Jacques Cheyronnaud (Centre Norbert Elias), Denis Laborde (Centre Georg Simmel) et Jean Raisky
Discutant : Gérard Nougarol

Avec cette séance se terminera une première série de conférences qui ont porté sur la mise en oeuvre d’un ambitieux programme d’enquêtes ethnomusicologiques, conçu par Claudie Marcel-Dubois et Maguy Pichonnet-Andral, et sur les opérations dites “d’élaboration” mises en oeuvre au retour des terrains.
L‘angle d’approche se déplacera cependant sur la “fabrique” parisienne articulant une structure de conservation et – en théorie plus qu’en pratique – de diffusion d’archives sonores, la phonothèque, et un laboratoire d’étude et de systématisation où devait s’édifier le “corpus des musiques ethniques françaises”.

Les trois intervenants, Jean Raisky, Jacques Cheyronnaud et Denis Laborde, ainsi que Gérard Nougarol, qui avait déjà été le discutant lors de la précédente séance, ont été, plus ou moins longuement, les collaborateurs des responsables du département d’ethnomusicologie ; J. Cheyronnaud puis D. Laborde en ont également assuré la direction, au cours des années 1980. Observateurs-acteurs d’une méthode et d’une pratique, affrontés à la problématique de la relève et d’un infléchissement – voire d’une refondation – du projet épistémologique dans un musée-laboratoire désormais dirigé par Jean Cuisenier, ils apporteront un témoignage critique sur cette entreprise, à la fois institutionnelle et scientifique, qu’on se propose de soumettre à une triple appréhension critique en termes d’ambition, de management et de rayonnement.

Visuel : Claudie Marce-Dubois et Samuel Baud-Bovy au Département d’ethnomusicologie du Musée ATP, Paris, 1978 (photographie issue de l’article de Jacques Cheyronnaud, “Une vie consacrée à l’ethnomusicologie. Claudie Marcel-Dubois (1913-1989)” consultable ici.

Table-ronde “les communautés en question” le 11/02 au Rize

Dans le cadre de la Semaine des Patrimoines Vivants, le CMTRA et Le Rize organisent ce jeudi 11 février à 18h une table-ronde rassemblant chercheurs et acteurs culturels autour de la notion de “communauté culturelle”.
 
Qu’est-ce qu’une « communauté culturelle » ? Qu’est-ce qui différencie communauté de communautarisme ? Pourquoi avons-nous tendance, en France, à associer le lien communautaire à une entrave à la citoyenneté républicaine ? Cette rencontre a pour principal objectif de mettre en lumière les réalités vécues par les groupes qui se réclament d’une communauté de culture. A travers les récits d’expériences d’acteurs sociaux, culturels et de chercheurs, nous interrogerons la possibilité de traiter sereinement cette notion jugée inquiétante en France, pourtant couramment admise ailleurs. 
 
Nous aurons donc le plaisir d’accueillir autour de cette table-ronde:
Cette rencontre se tiendra dans l’amphithéâtre du Rize – Centre Mémoires et Sociétés et débutera à 18h.
Adresse : 23 rue Valentin Hauy à Villeurbanne
Plan et informations pratiques ici.
Elle sera précédée par un moment musical animé par la classe de musiques sud-américaines de l’ENM (à 17h30), et sera suivie par la projection de Nos Petites Espagnes, un film documentaire de Xavier Baudoin et Ismaël Cobo réalisé en 2012. Entrée gratuite à tous les événements de la soirée.
En espérant vous retrouver nombreux(ses) ce jeudi à Villeurbanne !