Contacts

Le CMTRA est dirigé par un Conseil d’Administration composé d’une vingtaine de membres représentant les différents secteurs d’activité de l’association.
Consulter ici la liste des membres du Bureau et du CA
Consulter ici la liste des membres du Conseil Scientifique

L’ équipe est composée de :

Aurélie Montagnon, chargé d’administration et de coordination
Marie Delorme, chargée de l’animation du réseau régional
Lucie Benoit, chargée de communication et assistante de production
Laura Jouve-Villard, chargée de la recherche
Antoine Saillard, chargé des collections sonores
Mélaine Lefront, chargée de l’action culturelle et des projets de collectage

6 réflexions sur « Contacts »

  1. Bonjour,
    A propos de la Chanson “Sous le soleil marocain” (1925) vous écrivez : « Sous le soleil marocain » est écrite dans ce cadre militant en 1925, année de l’entrée de l’Espagne dans le conflit du Rif, alors déjà bien entamé. »
    En réalité, le conflit avait commencé bien avant, quand Abd-el-Krim écrasa les Espagnols lors de la bataille d’Anoual, le 21 juillet 1921. La République des tribus confédérées du Rif, qui revendique son indépendance et la fin du protectorat espagnol, sera proclamée le 1er février 1923.
    Tout bascule en 1925 quand, le 27 avril, les forces d’Abdelkrim enfoncent le front français. Fès est menacé et Lyautey, Résident général du Protectorat, demande des renforts à Paris.
    Pétain, envoyé en mission d’inspection, obtient d’importants renforts et les pleins-pouvoirs pour écraser la rebellion du Rif.
    Lyautey démissionne le 24 septembre 1925 et Pétain installe Steeg, son successeur, le 28 octobre.
    De retour en France à Marseille, Pétain déclare le 6 novembre : « Le Maroc est désormais tranquille. Abd-el-Krim n’est plus à craindre. Ma tâche militaire est accomplie. Je passe la main à la politique. »
    L’opposition des communistes à la guerre du Rif aura été résolue.
    Elle aura vu Jacques Doriot intervenir 4 fois à l’Assemblée nationale de janvier à juin 1925.
    Une correction de votre texte est indispensable pour conserver sa qualité à votre dossier. Je proposerai a minima :
    « Sous le soleil marocain » est écrite dans ce cadre militant en 1925, année de l’entrée de la France dans le conflit du Rif, commencé en 1921 par la bataille d’Anoual, où Abd el Krim écrasa les forces du général espagnol Sylvestre. »
    Bien amicalement,
    A. Martinet

    1. Bonjour M. Martinet, et merci pour votre lecture attentive et ces précisions, que nous avons intégré à l’article en question.

      Bien à vous,
      L’équipe du CMTRA

  2. Bonjour,
    Je souhaiterai obtenir des renseignements biographiques sur Alice Joisten, épouse de Charles Joisten. Savez-vous où je pourrais trouver quelques informations ? Je vous remercie vivement pour votre réponse. Bien cordialement,

  3. Bonjour – J’aimerai connaitre le nom des deux instruments qui sont sur en haut à gauche sur la page d’accueil du site – Je viens
    d’acheter un instrument et j’aimerai en connaitre un peu plus.

    Merci par avance .
    Tel: 06-70-55-47-45

    1. Bonjour,

      Il s’agit de deux luths cümbüş. Cet instrument inventé dans les années 1930 combine des éléments d’Occident et d’Orient : comme le banjo, il dispose d’une caisse de résonance métallique recouverte d’une peau, pour amplifier le son ; par ailleurs son manche sans frettes permet d’interpréter les musiques répondant au système maqâm. On en joue avec un plectre.
      Il est principalement utilisé dans les musiques populaires turques et dans les musique tsiganes.

      En espérant que ces quelques renseignements vous avons aidé, nous vous souhaitons de beaux moments musicaux avec votre nouvel instrument!

      L’équipe du CMTRA

  4. Bonjour,

    Je souhaite déclarer mon existence au CMTRA dont l’objectif est en accord avec ce que je poursuis en tant qu’interprête musicien : conserver le patrimoine musical des différentes régions du Pérou (côte, forêt, montagne) ainsi que d’autres pays d’amérique latine.

    Musicalement,
    Josué Grimaldo Bustamante
    0613352940

Répondre à Anna Schwarzbard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.