J’AI VU LE LOUP

En décembre dernier, le CMTRA animait un atelier d’écriture à l’Université de Saint-Étienne, dans le cours de méthodologie d’Anne Damon-Guillot “Sources orales et archives sonores”. Une petite dizaine d’étudiant.es en Master de musicologie s’est prêtée au jeu de la valorisation d’une ou plusieurs archives sonores. Ce billet vous est proposé par Mathias Grange et Audrey Grondin qui se sont penchés sur l’analyse de la figure du loup dans le répertoire traditionnel en s’appuyant sur des archives déposées à l’AMTA et au CMTRA.

Le loup, parfois animal, parfois personnifié, est un personnage central du répertoire traditionnel. Source d’inspiration pour de nombreux contes, chansons et légendes, il n’a de cesse d’animer l’imaginaire collectif. Présent dans le répertoire de l’enfance, il peut-être cependant associé à des idées plus sombres et graves.

Tantôt méchant, tantôt idiot, le loup est une figure emblématique de nos contes. Dès notre plus tendre enfance, nous sommes exposés aux récits et histoires le concernant. Une histoire nous vient directement en tête : Le Petit Chaperon rouge de Charles Perrault. Ce conte étant connu de tous, l’analyse qu’en a fait Bruno Bettleheim l’est moins. Psychologue et psychiatre spécialisé dans les thérapies d’enfants, il se penche sur la « relation » entre les personnages du Petit Chaperon rouge et du Loup dans la version de Charles Perrault et celle des frères Grimm. Selon Bruno Bettleheim, le loup est une représentation du mâle séducteur et immorale qui, dans la première version, laisse présumer une allégorie de l’inceste. Au contraire, dans le conte des frères Grimm, l’aspect séducteur du loup est évincé, c’est l’image de l’enfant désobéissant à l’autorité parentale : « le loup personnifie la méchanceté de l’enfant quand il désobéit à ses parents ».

Dans la musique, on retrouve la figure du loup dans le célèbre conte musical de Prokofiev : Pierre et le Loup. Le loup y est représenté au début comme méchant, mais la morale démontre seulement la nature animale du loup. On le retrouve également dans les chants populaires traditionnels d’Auvergne. Ces chansonnettes, souvent en patois, sont parfois oubliées et uniquement connues des « anciens ». Par exemple, l’Asne e le lop, une archive du Fonds Laurent datant de 1976, chantée en duo en Arverno-Bourbonnais, raconte les déboires d’un âne allant seul au bois et croisant le loup.


L’asne e le lop, chanté par les soeurs Chottain en 1976.
Fonds Laurent documenté par l’AMTA.

Passé un temps, il était coutume dans les campagnes, de se réunir autour du feu afin de se conter des histoires terrifiantes. Ces moments étaient appelés les veillées et ont contribué à faire perdurer nombreux mythes et légendes. Une des histoires les plus célèbres racontée pour faire peur, était celle d’un humain ayant la capacité de se transformer en loup les nuits de pleine lune afin de dévorer ses proies. Le loup-garou est toujours, même aujourd’hui, une source inépuisable d’inspiration pour les fictions, les films, la littérature…

Histoire des loups racontée par Antonin Chapuis pour le micro de Pierre Chapuis en 1980

Mais parfois, le lien entre réalité et mythe est flou. La bête du Gévaudan en est l’exemple type. Encore aujourd’hui le mystère de ce fameux animal qui aurait fait entre 82 et 124 victimes, demeure insoluble. Certains spéculent que le loup aurait été un homme et non pas un animal. Après la chasse de multiples loups de la région, les crimes se sont finalement arrêtés. Un loup plus gros que la moyenne, fut désigné coupable des faits. Cependant, cette histoire fait encore l’objet de débats. 

« Figure du Monstre qui désole le Gévaudan ». Gravure sur cuivre de 1764-1765. La légende complète est la suivante : « Figure du Monstre qui désole le Gévaudan. Cette Bête est de la taille d’un jeune Taureau elle attaque de préférence les Femmes, et les Enfans, elle boit leur Sang, leur coupe la Tête et l’emporte. Il est promis 2 700lt (livres tournois) à qui tuerait cet animal ».

Les anciens entretiennent ces histoires entremêlées de faits entendus, d’histoires imaginées et de faits divers. En effet, il fut un temps où le loup était un animal présent sur le territoire français. Entre témoignages et légendes, les habitants avaient pour habitude de conter des récits qui mêlant souvenirs bien réels et récits fantastiques.

Enquête auprès d’un conteur de La Bastide du Fau, par Olivier Durif, en 1992

Dans le répertoire, le loup incarne aussi, de façon plus ou moins sous-entendue, un prédateur sexuel ou une figure paternelle incestueuse. Dans les paroles de chansons traditionnelles, on retrouve parfois des allusions très connotées sur des airs pourtant très légers. On peut retrouver cette idée dans J’ai vu le loup, issu du fond Jacques Bardot, enregistré à Pelussin en 1980 dans la Loire, dans laquelle deux personnes essayent de se remémorer cette chansonnette aux paroles assez suggestives.

“J’ai vu le loup” enregistré par Jacques Bardot en 1980 auprès d’une habitante de Pélussin

GRANGE Mathias

GRONDIN Audrey

Pour aller plus loin le CMTRA vous propose l’écoute d’une archive valorisée dans l’Atlas Sonore Voix des Alpes du Nord. “Le loup échaudé”, histoire à rebondissements et au suspens sans cesse renouvelé, nous a été raconté par Gaston Trépier, habitant de Bauges, qui avec malice, a fait figurer sa propre grand-mère dans le rôle de Jeannette et son grand-père comme héros triomphant de la horde de loups. La figure du loup est ici tournée en dérision au bénéfice du grand-père, qui exploite à trois reprises les vertus inattendus du “Verse Jeannette!” sur le prédateur dupé et ridiculisé. Gaston, fin raconteur d’histoires, nous livre ici un de ses plus grands succès, bien connu de ses petits-enfants. Cette épique course-poursuite est racontée avec un sens de rythme étonnant, un jeu sur les intonations favorisant l’incarnation des personnages et un art du détail qui donne à l’histoire, toute sa dimension burlesque.

Pour découvrir cette histoire, rendez-vous sur INFRASONS, notre cartographie sonore en ligne : en cliquant ici


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.