LES FÊTES DU 15 AOÛT D’AUTREFOIS…

En 1980, une habitante de Pélussin, commune du territoire du massif du Pilat dans la Loire, partage ses souvenirs autour des processions chrétiennes traditionnelles le jour de la fête mariale du 15 août qui célèbre l’Assomption de la vierge Marie. Cet extrait est tiré de l’enquête “Chansons du Pilat 1” du fonds Jacques Bardot que nous avons plusieurs fois mis en valeur dans ce carnet. Cette semaine nous avons donc choisi de vous présenter l’écoute de la parole d’une habitante, contrastant avec nos précédents billets accès sur des répertoires musicaux.

En France, les processions de l’Assomption existent depuis le règne de Louis XIII et mêlent festivités et rituels religieux. Aujourd’hui, ce jour férié a maintenu sa popularité dans les territoires ruraux, mais sa dimension religieuse est inégalement présente dans les processions comme dans les mémoires. Ces rassemblements étaient avant tout une occasion de réunir les habitants pour célébrer la Vierge et pour louer leur appartenance à une paroisse : les bannières de procession représentent généralement les Saints identifiant une paroisse, une congrégation… L’habitante de Pélussin enregistrée par Jacques Bardot dans cette enquête se souvient ainsi de celles illustrant Saint Laurent, un Saint célébré par de nombreuses Églises de France ; ou encore de Saint Sabin qui, spécifiquement honoré dans le massif du Pilat (un sommet y porte son nom), est une marque identitaire pour le territoire. Saint Sabin fait d’ailleurs l’objet de nombreuses légendes locales (la plus connue affirmant que St-Sabin aurait converti Ponce Pilate, l’étymologie populaire considère que le massif du Pilat tire son nom du célèbre romain).

Aujourd’hui, et depuis notamment la désertification des campagnes qui touche également le costume ecclésiastique, cette tradition de la procession est très peu pratiquée localement et a perdu son caractère ritualisé. Cependant, si les cantiques ne résonnent plus dans la rue, plusieurs manifestations publiques (les défilés de chars, les dépôts de gerbe…), religieux (la messe du 15 aout), festifs (feux d’artifices, fêtes foraines,  concours, bals…) continuent d’animer les villages en ce jour férié et de réinventer ainsi son rôle dans nos temps et territoires contemporains.

Pour aller plus loin…
> L’enregistrement dans son intégralité
> Dans la même région du Pilat : discussion autour des chants de procession et de rogation 
> Celle autour des fêtes liturgiques au village (Véranne, Loire)

Visuel : photos de Céline et Jacques Lanciault, “L’assomption de la VIerge”, Le Corrège, XVIe siècle, dôme de Parme (Italie)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.