« Le plus grand Jukebox du monde »

En Mai 2011, le New York Times annonçait l’ouverture de « la plus grande collection d’enregistrements historiques de tous les temps » disponible gratuitement, et en ligne : suite à la signature d’un accord entre Sony Music Entertainement et la Library of Congress (Washington DC), ce sont plus de 10 000 documents sonores datant de 1901 à 1925, pour une grande part enregistrés par la Victor Talking Machine Company, qui se sont retrouvés consultables en streaming. Ce dépôt vient s’ajouter à celui signé début 2011 avec Universal Music Group, qui pour la première fois dans l’histoire des labels phonographiques avait décidé de déposer l’intégralité de ses collections au « Packard Campus for Audiovisual Conservation », dans l’Etat de Virginie.

Les enregistrements rendus disponibles à ce jour sont classés par genre (musique classique, musique populaire, musique ethnique, musique et discours religieux) dont les intitulés et les frontières gagneraient à être questionnés mais qui facilitent la navigation. Une autre entrée de recherche permet de naviguer dans les collections de collecteurs ou d’institutions ayant déposé leurs fonds à la Library of Congress. C’est ainsi que l’on peut écouter les quelques 444 items sonores de la campagne de collectage du folkloriste Alan Lomax dans les Etats du Michigan et du Wisconsin, en 1939 : c’est par ici.

Une immense part des fonds sonores déposés reste encore à numériser, traiter, et mettre à disposition sur le « plus grand jukebox du monde » de la Library of Congress. Mais parmi les documents disponibles à l’écoute aujourd’hui, il y a déjà de quoi faire : un « Savez-vous planter les choux » enregistré dans le New Jersey au cœur de l’été 1918 (de la « musique ethnique » donc, comme l’indique le critère de genre), ça vous dit ?


Une réflexion au sujet de « « Le plus grand Jukebox du monde » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *